Quel drone acheter ? Les 4 critères d’achat

quel drone acheter

Acheter un drone équivaut à avoir le choix entre des drones d’un prix moins de 50 € à des modèles valant plus de 500 €. Le choix du produit est donc large, si large qu’il est important de trouver le meilleur drone pour soi. Certaines marques comme DJI ou Parrot dominent le marché, mais il y en a d’autres.

Plusieurs critères dépassant celui du prix doivent être considérés : autonomie, qualité de la caméra, distance et fiabilité du vol, facilité de pilotage, résultats du test en ligne du modèle… Voici les 4 critères à considérer avant achat d’un drone quelle que soit sa gamme.

Acheter un drone en fonction de sa future utilisation

Les drones ont 4 utilisations possibles. Il y a les drones pour enfants, les drones des professionnels, les drones de combat et ceux dédiés à la course. Les modèles à voir de près dépendent donc de l’utilisation. Ce n’est qu’en définissant ce premier paramètre que vous pourrez accéder aux sites de vente comme Amazon, affiner vos recherches Amazon et être sûr que l’option « patientez, cherchons prix » soit fructueux.

Rappelons qu’un appareil pour enfants sert avant tout à s’exercer au pilotage. L’autonomie de ces drones est quelque peu réduite. On peut les acheter à un prix accessible selon la gamme recherchée. Un usage professionnel requiert beaucoup de fonctionnalités comme une caméra et un appareil photo HD. C’est le cas d’un DJI Phantom 3 ou Phantom 4 ou un DJI spark. Chez un produit de course, on recherche moins la caméra et plus les performances de vol. Un drone de combat doit être robuste.

Jauger les modèles en fonction de ses performances de vol

La performance de vol fait référence à son autonomie, à la puissance de l’appareil ainsi qu’à la distance de vol permise.

Vous devriez acheter un drone que vous êtes sûr de pouvoir piloter. Il ne sert à rien de vouloir acheter un DJI Phantom ou un modèle de la gamme Parrot mambo fly si vous n’êtes pas encore à l’aise dans le pilotage. Le prix serait juste exorbitant pour de nombreux modes de vol intelligents et un RTF (ready-to-fly) non maîtrisés.

Pour la distance de vol possible, elle dépend de la portée de la radiocommande ou du wifi d’un smartphone comme Samsung. Les modèles pour enfants comme BNF n’ont qu’une portée de 20 m. Les DJI Mavic Air et les Parrot peuvent voler jusqu’à 300 m.

Enfin, l’autonomie d’un drone compte car elle déterminera les minutes de votre plaisir/travail. Souvent, même les modèles les plus performants ne volent que quelques minutes. Il en est ainsi du DJI ryze tello et du Parrot Anafi (environ 30 minutes). L’autonomie est même réduite lorsque la caméra tourne une vidéo. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire et/ou visionner sur Internet un test utilisateur de la gamme qui vous intéresse.

Préférer un drone avec une bonne qualité de caméra

Le drone s’est démocratisé à cause de chaque photo et vidéo obtenue grâce à son vol : photo et vidéo grâce à la caméra aérienne. Aussi, la qualité image de la caméra est un critère déterminant du produit. Quel drone acheter si ce n’est celui avec un appareil photo et une caméra de qualité comme celui d’un smartphone Samsung ? Tournez-vous vers les modèles prenant des images HD, 720 p, 1080 p voire, 4K. Comparez les prix.

Plus encore, les meilleurs drones sont ceux qui ont la fonction FPV (First Person View). Un drone FPV permet à son utilisateur de s’immerger dans le vol, comme s’il était à l’intérieur de l’appareil. Un FPV correspond donc à une réalité virtuelle que l’on obtient sur certains drones haut de gamme dont le DJI Mavic fly avec zoom ou la plupart des Parrot. Pour s’assurer de la qualité de la caméra, évitez de regarder une vidéo test en ligne car elle risque d’avoir été compressée, ce qui vous induira en erreur.

Se tourner vers un drone de bonne qualité de fabrication

Le risque avec un drone est qu’il se perde ou qu’il subisse un crash. Aussi, la qualité de la fabrication est essentielle. Il s’agit d’abord de la qualité matérielle du produit. Préférer un drone en H pour ceux qui veulent un drone stable (pour prendre une photo ou une vidéo) et un drone en X pour les coureurs. Cette forme permet d’affronter les virages dans le vol. C’est la forme de la plupart des DJI Phantom/ Mavic.

Il s’agit aussi de la qualité des options de pilotage. Il est vrai que la caméra et le FPV sont intéressants, mais ils sont insuffisants. Comptez au moins avec le GPS pour que le drone puisse retourner vers l’utilisateur quelques minutes avant d’être à court de batterie.

Il y a aussi la protection contre l’eau. Certains modèles comme le DJI Mavic Pro ou le Parrot Bebop sont, par exemple, équipés de flotteur. Mieux encore, la gamme Parrot Hydrofoil Orak est entièrement waterproof.